Le portail sentier Chasse-PĂŞche
Opération Renard : Fin d’importantes activités de braconnage
Opération Renard : Fin d’importantes activités de braconnage
28/11/2012 | Par . Ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs

Les agents de protection de la faune du ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) ont mis fin, ce matin, aux pratiques illégales d’un réseau de braconnage qui sévissait dans des municipalités du Centre-du-Québec. Les actes reprochés aux suspects concernent principalement la chasse au cerf de Virginie la nuit et en temps prohibé, le surplus de prises, la vente et l’achat de chair de cerf de Virginie et les tirs à partir de véhicules.

 

Les individus pratiquaient la chasse de nuit au cerf de Virginie sur des terres agricoles de

Sainte-Séraphine, de Sainte-Eulalie, de Tingwick, de Sainte-Clothide-de-Horton, de Saint-Samuel et de Kingsey Falls. Ils utilisaient des projecteurs pour repérer les bêtes dans les champs et les abattaient avec des armes à feu à partir de leurs véhicules. Dans certains cas, la chasse au cerf s’effectuait en temps prohibé. Selon l’enquête menée par les agents, plus de 60 cerfs par année ont été abattus illégalement par les braconniers entre 2010 et 2012.

 

L’opération « Renard » : une réussite

Actuellement, près de 250 chefs d'accusation sont comptabilisés. S'ils sont reconnus coupables, les individus impliqués sont passibles d'amendes pouvant totaliser 400 000 $. Au total, plus de 55 personnes sont visées et près de 35 perquisitions ont été effectuées

principalement dans plusieurs municipalités du Centre-du-Québec. Les agents ont procédé à la saisie de 100 kg de viande de gros gibier, près de 10 cerfs de Virginie entiers, de 2 armes de chasse, de 3 véhicules automobiles et de 2 véhicules tout-terrain. Ces chiffres pourraient augmenter au cours des prochains jours en fonction des nouvelles preuves recueillies.

 

L’opération « Renard » a mobilisé plus de 110 agents d’un peu partout au Québec, qui étaient assistés par l’escouade canine et l’équipe du Laboratoire d’expertises biolégales de la Protection de la faune du MDDEFP. Cette opération s’est également déroulée avec la collaboration de la Sûreté du Québec.

 

Importance de la collaboration de la population

C’est Ă  la suite de signalements reçus de la part de citoyens que les agents de protection de la faune de la Mauricie et du Centre-du-QuĂ©bec ont amorcĂ©, en 2010, l’enquĂŞte qui a permis d’en arriver Ă  cette fructueuse opĂ©ration.  La population est invitĂ©e Ă  signaler tout acte de braconnage ou geste allant Ă  l'encontre du patrimoine faunique, de ses habitats ou du milieu naturel en communiquant avec SOS Braconnage au numĂ©ro sans frais 1 800 463-2191 ou avec le bureau de la protection de la faune le plus près (www.mrn.gouv.qc.ca/fr/faune-adresses-regions/). Ce service est confidentiel.

Commentaires
Claude Brown | 28/11/2012
J'espère que la justice pourra retenir tous les chefs d'accusation et que les individus concernés auront une juste peine pour leur crime. Il n'y a pas assez d'opérations de ce genre et cela malheureusement affecte la qualité de la chasse au Québec. Il devrait y en avoir beaucoup plus.
gaétan houle | 29/11/2012
pour ma semaine de chasse ont a vue pas moins d'une trentaine de chevreuils a trois hommes tous des femelles que l'ont ne pouvais récolter et je suis revenue bredouille eux ont tuer quoi 120 , 180 , bêtes, jespere qu'ils vont le plein prix et devrais être banie a vie tous autend qu'ils s'ont